mer. 14 avr. | Zoom

Indonésie - L’envol mouvementé du Garuda - Développement, dictature et démocratie

Ce titre est celui du livre de Jean-Luc Maurer, déjà disponible électroniquement, en cours de parution sur papier, consacré aux aspects complexes du développement économique et politique de ce plus grand pays musulman démocratique, encore méconnu.
Les inscriptions sont closes

Heure et lieu

14 avr. à 17:00
Zoom

À propos de l'orateur

Ce titre est celui du livre de Jean-Luc Maurer, déjà disponible électroniquement, en cours de parution sur papier, consacré aux aspects complexes du développement économique et politique de ce plus grand pays musulman démocratique, encore méconnu. Au-delà d’une étude historique et économique, l’auteur nous propose une réflexion personnelle et approfondie, basées sur des années d’observation et d’analyse, sur les dynamiques du développement et les transformations d’un tel pays soumis à des tensions entre tradition, démocratie, progrès économique et évolution des inégalités sociales.

Pour plus d’information avant ce débat, nous tenons à votre disposition un résumé (en anglais) complet de ce livre. Demandez-le par courriel à l’adresse suivante : info@geneveasie.ch. Vous pouvez aussi déjà accéder électroniquement au livre en cliquant sur le lien suivant : books.openedition.org/iheid/7876(en français).

Si vous désirez soulever une ou des questions, vous pouvez déjà nous les communiquer par email.

Jean-Luc Maurer est spécialiste des questions de développement en Asie du Sud Est et en particulier en Indonésie. Il a dirigé pendant 12 ans l’institut Universitaire d’Etudes du Développement avant sa fusion en l’IHEID, où il a ensuite enseigné et dont il est professeur honoraire. Il a aussi présidé l’EADI (European Association of Development Studies) et a été Membre du Board of Advisors du Programme de Développement de l’ONU. Il a longtemps participé à notre association et notre Comité, a présidé les ONG Krousar Thmey Suisse, Frères de nos Frères. Il est membre fondateur du Cercle Germaine de Staël, qui est concerné par le développement de dérives démocratiques. Il travaille au comité directeur de Réalise, entreprise d’économie sociale et solidaire.

Les inscriptions sont closes